Med-Sba le forum de tout le monde
Bienvenue cher(e) visiteur, ici surement votre espace (vous êtes malade, cultivé, dans le domaine médical....) enregistrez vous pour avoir la possibilité d'accéder aux différents forums.
Vous avez la possibilité de laisser vos commentaires dans le forum des visiteurs.
Amusez vous bien.

HODGKIN : Identification d’un processus qui stimule la croissance du cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HODGKIN : Identification d’un processus qui stimule la croissance du cancer

Message par zikos le Mar 4 Mai - 10:49


HODGKIN : Identification d’un processus qui stimule la croissance du cancer


L'ADN non codant appelé “Junk DNA” et qui n'a pas de fonction biologique connue, favoriserait la croissance des cellules cancéreuses chez les patients atteints de lymphome de Hodgkin. Ces travaux publiés le 2 mai dans Nature Medicine, pourraient selon les chercheurs être appliqués à d’autres cancers du sang et avoir d’importantes implications pour le diagnostic, le pronostic et le traitement des cancers du sang.


Des chercheurs de l'Université de Leeds (Royaume-Uni), de l’Ecole de médecine de la Charité University et du Centre Max Delbrück de médecine moléculaire de Berlin viennent de découvrir une nouvelle “force motrice” de la croissance du cancer. Leurs recherches ont permis d’identifier la façon dont des fragments de l’AND non codant, les séquences terminales longues répétées (Long Terminal Repeat sequence ou LTR) favorisent la croissance des cellules cancéreuses chez des patients atteints de lymphome de Hodgkin. "Nous l’avons démontré pour le lymphome de Hodgkin, mais le même mécanisme pourrait être impliqué dans le développement d'autres formes de cancer du sang," déclare le professeur Bonifer.

Une séquence terminale longue répétée (LTR) est un fragment de l'ADN non codant comportant le matériel génétique qui s'est accumulé dans le génome humain durant des millions d'années et normalement inactif. L’activation de ce fragment LTR, peut stimuler la croissance des cellules cancéreuses du lymphome de Hodgkin. En effet, les chercheurs ont constaté que la croissance des cellules du lymphome est dépendante d'un récepteur qui régule normalement la croissance d'autres cellules du système immunitaire, mais, dans ce cas, les cellules cancéreuses utilisent ce récepteur à leurs propres fins en activant les LTR.

Les conséquences de l'activation généralisée des LTR ne sont pas encore parfaitement connues mais ce processus pourrait activer d'autres gènes impliqués dans le développement tumoral. Il pourrait également affecter la stabilité des chromosomes des cellules du lymphome et expliquer pourquoi ces cellules cancéreuses deviennent de plus en plus malignes.

Plus de 1.000 cas de lymphome hodgkinien sont diagnostiqués, chaque année, en France. La maladie de Hodgkin atteint surtout l’adulte jeune, entre 20 et 40 ans. L’incidence qui augmente avec l’âge, de moins de 1 par million chez les enfants de moins de 5 ans à 32 par million chez les adolescents entre 15 et 19 ans.


Source: Nature Medicine (Vignette) “De–repression of an endogenous long terminal repeat activates the CSF1R proto–oncogene in human lymphoma”, mise en ligne yann-Mickaël Dadot, Santé log, le 4 mai 2010 (Visuel Institut Curie)

_________________
Il y a quelque chose de plus haut que l'orgueil, et de plus noble que la vanité, c'est la modestie, et quelque chose de plus rare que la modestie, c'est la simplicité.
avatar
zikos
co-administrateurs
co-administrateurs

Masculin Capricorne Serpent
Nombre de messages : 868
Age : 27
Emploi : Etudiant
Points : 2068
Date d'inscription : 02/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum